Cuisine Japonaise: Kushikatsu, une gourmandise en batônnet

Kushikatsu ou Kushiage est devenu populaire pendant la guerre. C’est un plat pratique et pas cher pour remplir le de la classe ouvrière. Il est dit que les premières brochettes servies étaient à Osaka en 1929 par les propriétaires du légendaire restaurant le Daruma.

Aujourd’hui, Kushikatsu est encore une nourriture de rue qui nourri les masses. Elle est cependant offerte dans certains restaurants haute gamme  utilisant des ingrédients uniques.

Découvrons ensemble pourquoi cette brochette frite est l’un des aliments de rue le plus consommés au Japon et  où  pouvez-vous  obtenir certains des meilleurs Kushiage dans le pays!

 Kushikatsu, c’est quoi exactement?


Kushikatsu, aussi connu sous le nom de Kushiage sont des brochettes frites. Elles peuvent être faite avec de la viande, des légumes ou du fromage enrobés dans un mélande d’œuf ,de farine, et de Panko (chapelure japonaise); et frites dans de l’huile végétale. Tout celà vous semble dangereusement  délicieux, non? Eh bien, croyez-moi, ça l’est!

En japonais Kushi fait référence aux brochettes de bambou utilisées alors que Katsu signifie un petit morceau de nouriture frit. Les ingrédients les plus communs du Kushikatsu sont la viande et les légumes, mais il peut être fait à partir d’à peut près tout ce que l’on desire. En effet , certains restaurants offrent des variétés très exotiques de celui-ci tels que le Kushi-fraise, Kushi-Scorpion, Kushi-Grenouille et enfin le Kushi-Alligator pour plaire aux plus aventureux d’entre nous.

Les bâtonets sont généralement servis avec une sauce Tonkatsu (qui est une version japonaise de la sauce Worchester), mais en fonction de la région, il y a différentes façons de le tremper: sel ordinaire, sauce de soja, huile de sésame, sauce tartare, miso, mayonnaise, …etc.

kushikatsu-sticks

Comment manger le Kushikatsu ?


Manger Kushikatsu dans des restaurants ou des bars est une expérience unique. Des bols communs remplis de sauce sont mis à disposition sur toutes les tables pour tremper vos brochettes. Comme les bols de sauce sont partagés entre les clients, il est interdit de replonger son kushikatsu après y avoir mordu.

La plupart des gens imbibent de leur Kushikatsu très généreusement de sauce avant de le manger pour  s’assurer qu’il en aura suffisamment. Mais ne vous inquiétez pas, pour vous les amoureux de la sauce, si vous n’en avez pas eu assez en le trempant la première fois, il y a toujours une solution alternative.

Les restaurants offrent de grands bols remplis de  de chou à leurs clients. De cette façon, ils s’assurent que vous mangez vos légumes, tout en vous donner l’occasion de ramasser un peu de sauce du bol commun et la versez sur votre Kushikatsu. Super ingénieux, non?

De quoi peut être fait Kushikatsu?


Fruits de mer 

Langoustines et les crevettes (Ebi), Pétoncle Japonais (Hotate ou Kaibashira), Huître (Kaki),  Poulpe (tako),  Calmar et Seiche (Ika), Chinchard (aji), Merlan (Kisu), etc…

Légume

Oignon, Pousses de bambou (Takenoko), Poivrons (Piman), Patate douce, Igname de Chine (Nagaimo), Racine de bardane (Gobou), Bardane géant (Gobo), Citrouille japonaise (kabocha), Brocoli, Asperge, Tomate, Champignon shiitake , Ail et  poivre de Shishito.

kushikatsu

Viande

Boeuf (Gyūniku),  Porc (Butaniku), Saucisse, Poulet, Peau de poulet (Torikawa), Organes de poulet, Viande de cheval (Baniku), Boulettes de viande, poulet ou poisson  (Tsukune), Cartilage (Nankotsu).

Autres

Fromage, Oeufs de caille, Oeufs de poulet, Gâteau de riz (Mochi), Ravioli ( Gyozas), Gingembre mariné (Benishouga), Noix de Ginko, Châtaignes, Bananes, Fraises et d’autres produits locaux tels que Chikuwa, Hanpen et Kamaboko.
Bien sûr, chaque restaurant de Kushikatsu a sa petite spécialité. Certains d’entre eux mélange même deux ou plusieurs ingrédients pour doubler le plaisir.
Personnellement, mon préféré est sans aucun doute Kushikatsu au fromage. Une tuerie !

via GIPHY

Où manger le meilleur Kushikatsu au Japan?


Le quartier Shinsekai à Osaka est indéniablement le meilleur endroit au Japon pour savourer un bon Kushikatsu. Avec son atmosphère nostalgique et ces innombrables restaurants de Kushikatsu, Shinsekai est un paradis pour les amateurs de cuisine de rue.
J’ai testé pour vous un restaurant servant des Kushikatsu connu le meilleur de la ville mais aussi l’inventeur de ces fameuses brochettes. Le Daruma est si célèbre de nos jours qu’il dispose de 3 emplacements dans le quartier de Shinsekai à Osaka. On pourrait penser que cela résoudrait le problème des longues attente. Mais non,  j’ai quand même dû faire la queue pendant plus de 30 minutes pour avoir  la chance de goûter à  leurs délicieuses brochettes. Et c’est sans regrets ! J’ai adoré.

Adresse: 2-3-9 Ebisuhigashi Naniwa-ku Osaka, Japan
3 minutes à pied de la stationSakaisuji-line Ebisucho .
Téléphone: 06-6645-7056
Horaires: Mon-Sun11:00〜21:00 (L.O. 20:40)
Fermé :le 31 Décembre et le 1er Janvier.
Prix:1500~2500 yen en moyenne par personne.

Maintenant que je vous ai tout dit au sujet du Kushikatsu vous me détestez surement car voulez le goûter vous aussi. Mais vous êtes à l’autre bout du globe et aucun voyage prévu au Japon pour les jours à venir…  Aucun soucis! Si je vous disais qu’il est en fait assez facile de le préparer chez vous. Vous pouvez même être créatif avec les ingrédients et les sauces. Aussi, vous pouvez optez pour de la cuisine fusion. Réadaptez la recette et mélangez la avec certaines de vos recettes préférées.

Comment préparer des Kushikatsu à la maison?


Tout d’abord, couper en petits morceaux la viande, les légumes ou de l’ingrédient de votre choix. Assaisonnez les avec du poivre, du sel, de l’ail ou vos condiments préférés  .
Ensuite, embrocher quelques morceaux dans un bâtonnet en bois. Assurez-vous de laisser assez de place en bas. Il est plus facile de les tenir de cette façon une fois cuits.
Une fois que vous avez terminé avec cette étape, tremper les bâtons d’abord dans la farine. Ensuite trempez les dans l’oeuf, puis dans la chapelure.
Enfin, les faire frire dans de l’huile végétale à  environ 170 ° C ( ou 340 ° F). Assurez-vous que vous avez assez d’huile pour couvrir les bâtonnets au moins à moitié. Cuire chaque côté environ 2 minutes ou jusqu’à ce que vos brochettes soient légèrement dorées.

via GIPHY

Si vous avez apprécié cet article, partagez le sur vos réseaux sociaux favoris. Ca fait plaisir, et ca ne mange pas de pain!

Écrit par
Plus d' écrits d' Aïda Bennouna

République Dominicaine: La côte Nord, Virée en voiture de Cabarete à Puerto Plata

C’était la première semaine de Décembre. J’étais encore entrain de me remettre...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code